• Livre

    DESERT AMERICAIN – PERCIVAL EVERETT

    AMERICAIN WAY OF LIFE ? C’est bien connu que les Américains sont les « champions » de l’extraordinaire. Ce n’est pas notre héros qui va me contredire. Un professeur de philosophie est en route pour se suicider quand il est victime d’un accident de voiture dans lequel il est décapité. C’est là le début d’une épopée qui aurait pu être amusante si elle ne se passait pas au XXIème siècle dans cette Amérique de Bush Junior. En effet, Théodore, après être sorti de son cercueil, va vivre des aventures plus dramatiques que d’autres qui donnent un aperçu de la société américaine jusqu’au moment où……

  • Livre

    JANET -MICHELE FITOUSSI

    La vieille Europe et le Nouveau Monde ont, malgré ce que l’on veut croire, un point commun : le dénigrement de la Femme. Mais ne croyez-pas que celui-ci a empêché les femmes de se battre contre les préjugés (une femme journaliste et pourquoi pas Première Dame des États-Unis), les stéréotypes (une femme doit rester dans sa cuisine et s’occuper de sa famille) pour mener la vie qu elles souhaitaient. Janet Flanner a choisi sa vie. Elle sera journaliste pour le New Yorker. Elle s’installe à Paris dans les années 20 avec sa compagne Solita (et oui elle préfère la compagnie des femmes aux hommes). Elle reste pendant trois décennies en…

  • Livre

    OTAGES – NINA BOURAOUI

    En étant femme n’est on pas otage ? Depuis la nuit des temps, la femme a plusieurs rôles dans la famille et dans la société. Celui de fille, d’épouse, de mère et même parfois de « confidente de travail ». Mais à quel moment, dans quel « instant T » cette femme est ELLE, SEULEMENT ELLE ? Ne vivant l’instant présent que selon sa volonté et son désir ? Alors vous, Madame, Mademoiselle en lisant ce livre (plutôt cette perle rare) comme je vous le recommande, réfléchissez à la dernière fois où vous n’avez pensé QU’A VOUS MEME ? Si vous ne vous en souvenez plus très bien ou si cela vous semble un…

  • Livre

    J AI COURU VERS LE NIL – ALAA EL ASWANY

    Effacez de votre mémoire tous les stéréotypes égyptiens que vous avez en mémoire et ce que vous avez pu voir sur les chaînes d’informations concernant les différents « Printemps Arabes ». Suivez nos divers personnages d’horizons si différents. Diane, Khaled, Achraf et les autres ont deux points communs : la place Tahir et Moubarak. Chacun à leur manière et de leur côté vivent « leur révolution ». Alors, quel camp allez vous soutenir ?

  • Livre

    BLACK – OUT : LES DISPARUES DE SOUTH CENTRAL – CECILE DELARUE

    UNE DOUBLE PEINE De tout temps, hélas, la femme a été la cible privilégiée de l’inhumanité des hommes. Un de ces prédateurs a trouvé sa cible : les femmes afro-américaines de classe sociale inférieure. « Un si gentil voisin, bon père de famille « selon son entourage proche, mais connaît-on vraiment ses voisins ? Dans cette superbe ville de paillettes et de fantasmes, dans un de ses quartiers South Central, des femmes sont mises en danger non seulement par le prédateur mais également par l’inertie du pouvoir. Notre journaliste ne s’intéresse très peu à notre prédateur car elle considère qu’il faut donner la parole à ces femmes et seulement à elles. Les…

  • Livre

    CERTAINES N’AVAIENT JAMAIS VUES LA MER – JULIE OTSUKA

    Pour une vie meilleure ? De tout temps les femmes, hélas, sont considérées comme des êtres humains dont on pouvait disposer selon le bien vouloir des hommes. Dans ce récit c’est le cas de ces nombreuses japonaises qui sont embarquées (parfois de force) dans un navire pour rejoindre leurs maris (par correspondance), soit disant pour une vie sous de meilleurs hospices. Mais est-ce vraiment le cas ? Peut-on rayer au fil des noeuds nautiques des origines, une manière de vivre, une langue maternelle pour s’intégrer dans un autre pays ? À vous de le découvrir en lisant ce magnifique et poignant livre.

  • Le Marathon de Lecture - Fondation Prince Pierre

    LES JOURS – SYLVAIN OUILLION

     » Il n’y a que deux conduites avec la vie : ou on la rêve ou on l’accomplit » – René Char Avec cet incipit, l’auteur nous fait entrer de plain pied dans son histoire familiale. Cette famille pourrait être la notre si nous faisions notre arbre généalogique. Nous sommes tous et toutes les descendants ou descendantes d’aïeux venus d’ailleurs afin de trouver en quittant leur village, leur hameau pour « aller à la ville » pour une vie meilleure. Là ils ont construits une nouvelle vie, fait de nouvelles rencontres, de nouveaux amours. Car ces hommes et ces femmes ont décidés qu’  » il arrive que les bifurcations se présentent en avance…

  • Le Marathon de Lecture - Fondation Prince Pierre

    A LA LIGNE – JOSEPH PONTUS

     » Au suivant, au suivant. Ce fut l’heure où l’on regrette d’avoir manqué l’école » chantait Jacques Brel au siècle dernier mais notre héros n’a pas manqué l’école puisqu’il a un métier en tant d’éducateur spécialisé. Pour suivre la femme qu’il aime il change de région et se fait embaucher comme intérimaire « non pas pour écrire mais pour les sous » dans une conserverie de poissons puis dans un abattoir. Le travail est souvent éreintant, usant mais parfois « Le boulot n’est pas si dur Répétitif Certes on dirais les Schadocks Mais c’est l’usure Et ça fait les muscles« . Pour lui « le bonheur c’est simple comme un coup de fil » lorsque son agence…

  • Le Marathon de Lecture - Fondation Prince Pierre

    « QUE VA T ON FAIRE DE KNUT HAMSUN » ? – CHRISTINE BARTHES

     » Ils disent que je suis un traitre. Je suis un traitre mais mon procès est reporté. Je suis un traitre qu’ils ne veulent pas juger ». Par cet incipit Knut nous fait entrer de plain pied dans son histoire. Prix de la Littérature 1920, reconnu par ses pairs, cet écrivain à aucun moment ne désire gommer ses écrits. Il demande et exige à corps et à cris son procès. Durant l’occupation allemande, il a écrit des articles en total accord avec les idées pangermanistes de l’Allemagne nazie, pour une nouvelle Norvège, plus grande afin qu’elle accède au rang qu’il considère qu’elle mérite car « mes opinions se sont construites pour et…

  • Les écrivains du mois

    Giovanni Cristini

    Ce poète italien est trop peu connu de ce côté de la frontière. Je n’ai lu qu’un seul de ses ouvrages « Lettera ai figli e altri scritti familiari « . Cet auteur a débuté dans le journalisme entre autre dans « Giornale di Brescia « , le « Brescianotizie »et dans divers magazines tel que « Humanitas » et « Reading ». Cette « Lettera  » est plus qu’ un conte initiatique ou philosophique, c’est la plus belle déclaration d’amour pour son épouse et sa famille que j’ai pu lire. Chaque phrase, chaque paragraphe nous fait grandir comme si nous faisions partie de cette famille. Je vous conseille fortement de lire cet ouvrage car même s’il est écrit en italien,…