Livre

HOTSPOT – ERIC OLIVA

« Nissa la bella » chante régulièrement le groupe folklorique niçois « La Capeline » avant d’aller manger de la socca avec un verre de rosé au Cours Saleya durant le Carnaval de Nice.

Image très édulcorée pour faire attirer les touristes du monde entier !

Mais derrière cette façade festive, dans les ruelles du Vieux Nice et de la Place Massena voisine, un assassin rôde.

Quelles sont ses intentions malveillantes, pourquoi sa besace semble lourde ?

Qui est cet meurtrier et surtout comment choisit il ses victimes?

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *