• Le Marathon de Lecture - Fondation Prince Pierre

    LES JOURS – SYLVAIN OUILLION

     » Il n’y a que deux conduites avec la vie : ou on la rêve ou on l’accomplit » – René Char Avec cet incipit, l’auteur nous fait entrer de plain pied dans son histoire familiale. Cette famille pourrait être la notre si nous faisions notre arbre généalogique. Nous sommes tous et toutes les descendants ou descendantes d’aïeux venus d’ailleurs afin de trouver en quittant leur village, leur hameau pour « aller à la ville » pour une vie meilleure. Là ils ont construits une nouvelle vie, fait de nouvelles rencontres, de nouveaux amours. Car ces hommes et ces femmes ont décidés qu’  » il arrive que les bifurcations se présentent en avance…

  • Le Marathon de Lecture - Fondation Prince Pierre

    A LA LIGNE – JOSEPH PONTUS

     » Au suivant, au suivant. Ce fut l’heure où l’on regrette d’avoir manqué l’école » chantait Jacques Brel au siècle dernier mais notre héros n’a pas manqué l’école puisqu’il a un métier en tant d’éducateur spécialisé. Pour suivre la femme qu’il aime il change de région et se fait embaucher comme intérimaire « non pas pour écrire mais pour les sous » dans une conserverie de poissons puis dans un abattoir. Le travail est souvent éreintant, usant mais parfois « Le boulot n’est pas si dur Répétitif Certes on dirais les Schadocks Mais c’est l’usure Et ça fait les muscles« . Pour lui « le bonheur c’est simple comme un coup de fil » lorsque son agence…

  • Film

    LES GARCONS ET GUILLAUME A TABLE – GUILLAUME GALLIENNE

    FAMILLE.……. Dans toutes les familles et malgré les dénégations des parents et de la fratrie, un enfant (fille ou garçon peu importe) est à part et quelque soit le rang qu’il occupe dans la famille. Pourquoi cette différence ? Pourquoi tous ces non dits qui ne sont jamais expliqués de manière franche et directe ? Mais qui se soucie vraiment de cet enfant ? De ce qu’il ressent vraiment au fond de lui ? Dans ce film magnifique, Guillaume Gallienne, avec sa voix, (Ça ne peut pas faire du mal) nous envoûte. Son rôle (mais est-ce vraiment un rôle ?) nous émeut et nous touche au plus profond de notre…

  • Le Marathon de Lecture - Fondation Prince Pierre

    « QUE VA T ON FAIRE DE KNUT HAMSUN » ? – CHRISTINE BARTHES

     » Ils disent que je suis un traitre. Je suis un traitre mais mon procès est reporté. Je suis un traitre qu’ils ne veulent pas juger ». Par cet incipit Knut nous fait entrer de plain pied dans son histoire. Prix de la Littérature 1920, reconnu par ses pairs, cet écrivain à aucun moment ne désire gommer ses écrits. Il demande et exige à corps et à cris son procès. Durant l’occupation allemande, il a écrit des articles en total accord avec les idées pangermanistes de l’Allemagne nazie, pour une nouvelle Norvège, plus grande afin qu’elle accède au rang qu’il considère qu’elle mérite car « mes opinions se sont construites pour et…